Ecouter cette page
 
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: ite missa est  (Lu 1360 fois) Envoyer par Email Ajouter aux favoris / Partager
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« le: 02 Juillet 2020 à 16:52 »
RépondreRépondre

                                      Demain soir, un nouveau Conseil Municipal sera installé, concrétisant le vote de dimanche dernier.

Les 7518 électeurs (trices) se sont répartis ainsi:         - non exprimés :                              4580              60,92 %
                                                                                              - Ifs pour tous:                                 1.759               23,39 %
                                                                                              - Ifs Citoyenne et écologiste:        1.179               15,68 % .

Le temps de l'écologie arrive dans les grandes villes mais n'a pas motivé nos concitoyens. Si l'on croit au vieux dicton "qui ne dit rien consent", c'est un plébiscite pour l'équipe élue? Je laisse le soin aux politologues avertis de faire une analyse objective.!.

Une lourde tâche attend la municipalité (baisse de la délinquance,, mobilités, espaces verts....plus les suggestions pertinentes que fera l'opposition).
 Cela devra se faire dans un contexte ou le civisme aurait du être le signe d'une bonne santé démocratique (Jeanne Emmanuelle Hutin) et sous l'épée de Damoclès de la pandémie
Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


WWW
« Répondre #1 le: 04 Juillet 2020 à 12:02 »
RépondreRépondre

Pour moi, la messe n'est pas dite.

D'abord, parce que je ne considère pas ce résultat comme un échec total, dans la mesure où PML s’est vu contraint de se déjuger (« cette fois-ci, je n’ai pas été élu par hasard », dit-il ; il a repris par ailleurs nombre de propositions de la liste ICE, y compris des dispositifs qu’il s’était empressé de supprimer dès son arrivée aux affaires, en 2014 : CCQ, gestion des espaces verts, pistes cyclables, etc.). En ce sens, nous voyons tous que les idées que nous défendons ne peuvent désormais qu’être prises en compte (sinon appliquées : ça, nous verrons) par tout le monde, même par les franges les plus conservatrices de l’échiquier politique. C’est en cela que nous sommes utiles, même si nous ne sommes pas arrivés à nos fins, cette fois-ci. Bref, notre combat n’est pas perdu, puisque nos idées progressent. D’ailleurs, au niveau national, les chiffres comme les commentaires montrent un net progrès des idées écolo, notamment.

Ensuite, parce que je crois que nous avons un combat d'idées à continuer de mener, par l'action constructive de l'opposition au CM, et par bien d'autres moyens (Interact'Ifs, notamment, mais pas que...).

Qu'il me soit, pour conclure provisoirement, permis de remercier toutes celles et tous ceux qui se sont tellement dépensés dans la campagne d'Ifs Citoyenne et Ecologiste, pour le bien de tous.
Journalisée
Xavier
Membre
***


Hors ligne Hors ligne


« Répondre #2 le: 04 Juillet 2020 à 12:14 »
RépondreRépondre

Les résultats sont factuels et la liste "Ifs pour tous" a obtenu 580 voix de plus que la liste "Ifs citoyenne et écologiste". Elle est, de ce fait, devenue la majorité qui conduira la politique municipale pendant six ans.
En revanche, ce n'est pas gagné pour l'analyse objective au regard du conseil municipal d'hier enregistré sur You Tube : https://youtu.be/0nEAWozgMeY
(le temps d'expression est court, quand on retire les scènes fixes sur l'urne et la danse des écharpes).
L'analyse des résultats de la liste qui a obtenu la majorité des voix des votants se limite à "on a gagné avec un score sans appel". Une fois dégrisé de l'euphorie de la victoire électorale, j'espère que l'on aura autre chose comme niveau de réflexion.

Attaché à la démocratie, je reconnais tout à fait le vote d'adhésion des 1759 électeurs ifois et le choix qu'ils ont fait pour un programme, une équipe et un maire. Je souhaite d'ailleurs bon courage et bonne chance à cette équipe pour mettre en oeuvre leur programme et gérer la ville.

Attaché à la démocratie, je suis en revanche très critique envers le fait de nier systématiquement l'action des prédécesseurs, ce dont le maire est malheureusement coutumier. Le tract du dernier jour en est un triste exemple, mais on le voit à nouveau dans les propos de ce conseil sur le mandat où on aurait "plus reculé qu'avancé". Je pense que ce type de propos sert la cause des populistes et dessert la démocratie. Elle laisse croire que l'action des élus ne sert à rien. On peut débattre sur les options choisies et sur les idées portées. Il me semble essentiel de reconnaître que les équipes municipales successives ont agi, même si elles ont porté des projets différents, Portées par des valeurs, elles ont donné de leur temps et de leur énergie, pour des projets à l'attention des ifois. Il serait bon qu'un jour, on reprenne les actions phares de chaque équipe municipale depuis 50 ans pour mettre en avant le travail accompli. Le mépris, pour reprendre les mots de Mohamed Maache, c'est plutôt de penser et de répéter que l'action politique municipale s'est limitée aux six dernières années. Ensuite, on peut être critique sur des choix politiques, mais c'est alors du débat et non du mépris.
« Dernière édition: 04 Juillet 2020 à 18:29 par Xavier » Journalisée

"On ne résout pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés" - Albert Einstein
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #3 le: 05 Juillet 2020 à 16:41 »
RépondreRépondre

                   - Oui Gilles, nos idées progressent. Marseille a osé élire une femme, qui plus est, qui se soucie d'écologie!.
Je m'associe aux remerciements que vous adressez aux bénévoles qui se sont investis avec conviction.
                   - Oui Xavier, ce sont des équipes successives qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour amener Ifs à son niveau actuel d'équipement et de cadre de vie, cela mérite le respect..

La première réunion du conseil municipal aurait pu détendre l'atmosphère grâce au sketch de la remise des écharpes sur le thème  : "une épaule de droite est elle plus légitime qu'une épaule de gauche pour recevoir cet honneur?   Hélas on retiendra deux sujets d'inquiétude :

        I- La charte de l'élu n'a pas été votée. Etait ce si contraignant de s'engager à être impartial et poursuivre le seul intérêt général?

        ii- Pour clore la séance, le troisième adjoint a longuement exposé sa perception de ce qu'est le mépris. Arrivé à Ifs en 2017, il a, peut être, été traumatisé par la déclaration, cette année là et, à jamais inoubliable, de Monsieur le Président de la République : "une gare est un endroit ou l'on croise des gens qui réussissent et des gens qui n'existent pas".

Espérons que les réunions suivantes traiteront de ce qui mérite de l'être : le cadre de vie de nos concitoyens. Ifs a une longue histoire et une forte potentialité, ne gâchons pas nos atouts.
Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


WWW
« Répondre #4 le: 11 Juillet 2020 à 10:18 »
RépondreRépondre

Je ne sais pas bien ce qu'a dit le Maire-adjoint en question, à propos du mépris, mais il serait fâcheux qu'un élu de droite le fasse changer de camp. Je pens que la maitre-mot de l'engagement à gauche est peut-être celui-là : le mépris, entendu comme la négation de l'autre et de ses droits fondamentaux, et comment le combattre.

Ce qui me rappelle ces mots d'Alain Souchon, dans sa chanson "Rive gauche à Paris" :

"Un État dans l'état d'esprit
Traité par le mépris
Comme le Québec par les États-Unis
Comme nous aussi
Ah! Le mépris, ah! Le mépris"

ou encore, sur un thème proche, cette définition d'Alexandre Astier, dans Kaamelott :

"Un bon chef, c'est celui qui ne se bat que pour la dignité des faibles."

L'art, la culture et la philosophie, seuls moyens de vaincre la bêtise.
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

SimplePortal Classic 2.0.5