Ecouter cette page
 
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Des terres condamnées à perpétuité...  (Lu 188 fois) Envoyer par Email Ajouter aux favoris / Partager
Pivard Gilles
Membre
**
Hors ligne Hors ligne


WWW
« le: 28 Novembre 2017 à 23:25 »
RépondreRépondre

Un article intéressant :
Un article du site de L'Agriculteur Normand du 28 novembre 2017 par T.Guillemot sur : http://www.agriculteur-normand.com/actualites/perpetuite-pour-18-hectares-de-tres-bonnes-terres:432LDG7O.html
A réfléchir
 :oGP
Journalisée
Pivard Gilles
Membre
**
Hors ligne Hors ligne


WWW
« Répondre #1 le: 30 Novembre 2017 à 22:48 »
RépondreRépondre

     De surcroit, Ifs et d'autres communes de Caen la Mer se sont portées candidates pour l'implantation du futur Palais des Sports... sur quel espace ? sur quelles terres agricoles ?  Roulement d'yeux
Journalisée
Noelle Le Maulf
Gauche citoyenne
Membre
*
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #2 le: 06 Décembre 2017 à 18:41 »
RépondreRépondre

En tant qu'élus d'opposition Gauche Citoyenne, nous n'avons à aucun moment pu obtenir un vote même consultatif en Conseil Municipal. Pas de débat, uniquement de l'information descendante, des réponses à certaines de nos questions.
Dans la dernière mandature en réalisant le PLU, la Gauche Citoyenne avait réduit les terres à urbaniser  et entre autre sur IFS Bras. C'était près de 40 hectares que nous avions passé de surfaces à urbaniser à surfaces agricoles en espérant même qu'un jour une activité de maréchage Bio s'implante sur Ifs.
20 hectares de terres agricoles sont rayés d'un trait de plume sans que les élus puissent même voter la modification du PLU, c'est l'état qui prend la main sur les modifications qui seront apportées au PLU.
La population n'a pas non plus eu son mot à dire.

Noëlle le Maulf
Conseillère Municipale Gauche Citoyenne
Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #3 le: 11 Décembre 2017 à 16:59 »
RépondreRépondre

                                  Toutes les friches ont-elles été  finement et objectivement analysées? "Caen presqu'ile" qui s'étend sur 600 hectares répond aux principaux critères requis :

       - proximité du tribunal d'instance facilitant les transferts des prévenus,

      - transports en commun (gare SNCF, tram, bus) à proximité facilitant le maintien avec les familles
       
     - valorisation de friches dont la vocation ne sera jamais agricole,

     - hauteur des constructions (miradors) compatible avec un milieu urbain
Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #4 le: 13 Décembre 2017 à 16:35 »
RépondreRépondre

                   A titre d'exemple, ND des Landes était considéré, par les porteurs du projet, comme une évidence qui "boudait" l'étude approfondie d'une autre option et s'appuyait sur des coûts surévalués ou minimisés.(*)
Cette démarche qui consiste à choisir puis justifier (méfions nous des féqsniouz!) n'est pas la bonne. Il convient d'analyser les avantages / désavantages de chaque option en regard des critères pondérés selon leur importance. Un choix, non idéal, mais le plus proche de l'intérêt général peut, alors, conduire au consensus.

(*) cf Ouest-France du 13 décembre 17, page 3.
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

SimplePortal Classic 2.0.5