Ecouter cette page
 
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Gauche Citoyenne, en route pour les municipales 2020  (Lu 1719 fois) Envoyer par Email Ajouter aux favoris / Partager
Anne-Marie Devieilhe
Membre
**
Hors ligne Hors ligne


« le: 19 Décembre 2018 à 09:45 »
RépondreRépondre

 Le lundi 17 décembre 2018, Jean-Paul Gauchard (Maire de 2008 à 2014) annonce sa candidature pour 2020, aux côtés de l'équipe d'animation issue du Collectif Gauche Citoyenne-Ifs.
Rassembler à Gauche!

annonce candidature pour 2020 (Ifs 17 12 2018).jpg
Gauche Citoyenne, en route pour les municipales 2020
* annonce candidature pour 2020 (Ifs 17 12 2018).jpg (29.68 Ko, 540x281 - vu 506 fois.)
Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #1 le: 19 Décembre 2018 à 18:31 »
RépondreRépondre

Bonne nouvelle !  Sourire
Je lis par ailleurs dans Ouest-France que le dialogue est renoué avec les représentants de la 2e liste de gauche présente aux dernières Municipales. Il est évident que c'est cette triangulaire qui a permis à une liste de droite de passer, à un cheveu. Evitons de reproduire les mêmes erreurs, pour faire en sorte qu'une ville qui vote globalement à gauche depuis des décennies - j'y vis depuis plus de 40 ans, mine de rien (avec une parenthèse de 4 ans, d'accord...) pour faire en sorte, donc, que cette ville ne reste pas dans l'escarcelle de la droite, qui ne rassemblait, aux dernières Municipales, que 35% des voix, à la louche...
Journalisée
Pierre Lemarié
Membre
**
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #2 le: 28 Juillet 2019 à 15:03 »
RépondreRépondre

Le "rassemblement", est-ce toujours la formule magique ? Un débat qui appartient plutôt aux candidats et militants. Rappelons simplement quelques faits électoraux...
Au second tour des élections municipales de 2014 à Ifs, la liste de la gauche citoyenne a perdu environ 500 voix par rapport au second tour de 2008, tout comme la liste socialiste...Et à Caen, la liste PS-gauche plurielle est passée de 56,2 % au second tour en 2008 à  43 % en 2014, le nombre total de voix chute en gros d'un tiers !  Sans oublier Ouistreham...La sanction du gouvernement de l'époque ne peut expliquer que partiellement un tel recul, d'autant que la gauche s'en était sortie honorablement ailleurs dans la région (que ce soit l'agglomération de Cherbourg, les principales villes de l'Orne...).
Les (ex-)élus concernés essayent-ils donc de comprendre ce qui n'a pas bien fonctionné entre 2008 et 2014 ?  Dans le Vivre-à-Ifs et Caen-mag, les tribunes des oppositions sont intéressantes quand elles parlent de problèmes locaux-concrets, mais rares sont les autocritiques. Et il est peu question de l'intercommunalité dans ces tribunes, alors que beaucoup de choses se décident désormais au niveau de Caen-la-mer : cette évolution, qu'elle plaise ou non, n'a t-elle pas été approuvée par la majorité des élus municipaux ?

Journalisée
Pierre Lemarié
Membre
**
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #3 le: 29 Juillet 2019 à 10:05 »
RépondreRépondre

Un autre fait électoral marquant : le maire étant considéré comme une institution importante qui symbolise la "proximité", les élections municipales sont donc potentiellement mobilisatrices...et pourtant, la participation n'atteint même pas 60% à Ifs comme à Caen au premier tour en 2014, tandis qu'elle dépasse légèrement 80% au premier tour de la présidentielle en 2017 ! A l'échelle nationale, l'écart est moindre avec respectivement 63,5% et 77,7%...
L'idée de décentralisation a t-elle finalement convaincu en France, vu que seule l'élection présidentielle mobilise massivement ? Personnellement, je suis pour une démocratie vraiment représentative (élections à la proportionnelle...), avec un pouvoir principalement exercé par le Parlement et les assemblées locales, qui arriveraient à débattre puis à prendre les décisions...mais la majorité des citoyens juge peut-être plus efficace d'avoir des exécutifs forts et/ou un pouvoir centralisé.
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

SimplePortal Classic 2.0.5