Ecouter cette page
 
Pages: 1 2 [3] 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Grand débat national ?  (Lu 4674 fois) Envoyer par Email Ajouter aux favoris / Partager
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #30 le: 10 Mars 2019 à 09:47 »
RépondreRépondre

L'économie, l'environnement, la citoyenneté sont au coeur des thématiques développées par le Grand débat national. Elle se retrouvent dans une affaire, je dirais un scandale d'état (un de plus) qui nous tombe dessus ces jours-ci : la privatisation d'ADP (Aéroports de Paris). Suivez le lien ci-dessous pour en savoir plus :

https://www.youtube.com/watch?v=xChpn-9IwvM
(n'hésitez pas à vous abonner à l'excellent chaine "Osons causer", dont est extraite cette vidéo)

Si vous êtes convaincus, vous pouvez signer cette pétition :

https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-privatisation-d-a%C3%A9roports-de-paris
Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #31 le: 11 Mars 2019 à 17:37 »
RépondreRépondre

                 L'Intelligence Artificielle va envahir les ministères et s'emparer du pouvoir confié aux hauts fonctionnaires.
Quand l'I.A aménagera le territoire, elle construira ses algorithmes sur les bases fournies par les grandes écoles parisiennes, à savoir:
                  I- la France s'étend sur 644.000 km². Nous sommes 67 millions,
                  II-l'Ile de France, modèle d'aménagement, compte 12 millions d'habitants sur 12.000 km²
                  III- la centralisation ne peut, en aucun cas être remise en cause;elle a fait ses preuves.
          La machine proposera, alors, de nous regrouper, toutes et tous,autour de Paris, dans une unique mégarégion de 67.000 km².
 Les gouvernants, assistés de leurs experts et des relais médiatiques nous vanteront les avantages du projet :
                 - réduction massive des voies routières et du rail,
                 - quasi suppression des lignes Haute Tension (quelques réacteurs EPR, dans la "grande couronne" suffiront).
                 - et surtout : 577.000 km² de foncier qui pourraient être vendus!
 
« Dernière édition: 11 Mars 2019 à 17:39 par andre talpied » Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #32 le: 12 Mars 2019 à 12:28 »
RépondreRépondre

Je partage de ce point de vue la posture de Stephen Hawking. La montée de l’IA pourrait être la pire ou la meilleure chose qui soit jamais arrivée à l’humanité., a-t-il notamment déclaré. La mise au point de robots tueurs, sur un mode décliné plusieurs fois par le cinéma de science-fiction, fait particulièrement froid dans le dos.
Mais les hommes ont toujours regardé les avancées technologiques avec frayeur : la radio devait tuer la presse écrite, la télévision tuer la radio, internet tuer tout le reste, les smartphones détruire notre mémoire puisqu'il n'est plus nécessaire de retenir des numéros de téléphone...
L'IA représente certes un tournant majeur, peut-être sans commune mesure avec les révolutions technologiques antérieures. La question qui se pose, c'est, de mon point de vue "A quelles conditions la montée de l’IA pourrait-elle être la meilleure chose qui soit jamais arrivée à l’humanité ?"
Ma réponse : en éradiquant autant que faire se peut l'appât des richesses et du pouvoir, par exemple en limitant les possibilités d'accumuler du capital, en modifiant nos modes éducatifs grâce à des principes pédagogiques d'inspiration libertaire et en permettant que s'exerce une réelle citoyenneté qui contrôle tout cela, par exemple, et entre autres, en mettant en place des référendums révocatoires.

Plus d'infos sur la position de S. Hawking ici : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/03/14/l-intelligence-artificielle-pourrait-etre-la-pire-ou-la-meilleure-chose-qui-soit-arrivee-a-l-humanite-estimait-hawking_5270820_4408996.html
« Dernière édition: 12 Mars 2019 à 16:42 par Gilles GENEVIEVE » Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #33 le: 17 Mars 2019 à 16:27 »
RépondreRépondre

                            Le 22 janvier, sur ce fil, j'ai relayé ( mea culpa) une affirmation qui se résumait : "fin du mois avant fin de la planète".
La manifestation d'hier contredit ce propos!!!
                           Ouest-France (quotidien qui n'est pas réputé pour des écrits anarchistes ni des clichés truqués) publie, le 12 mars page 3, la photo de deux pancartes brandies l'une près de l'autre :
                                               - " pour une planète plus verte",
                                               - "le profit ou la vie?"
Les préoccupations sociales et écologiques convergent. Seront elles prises en compte en conclusion du grand débat national? La dynamique apportée par les jeunes mérite qu'elle soit protégée des tentatives de "récupération".
Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #34 le: 19 Mars 2019 à 00:48 »
RépondreRépondre

Convergence des préoccupations sociales et écologiques, certes. Mais j'ajouterais économiques, aussi. Dans une société libérale où l'accumulation des richesses peut n'avoir pas de bornes (66 milliards d'euros pour le seul Bernard Arnault), où la croissance et l'emploi sont adorés comme des veaux d'or, où l'acte de vendre est le fondement des relations, il n'est pas étonnant que le souci de l'environnement soit passé entièrement à l'arrière-plan. Ce n'est pas une vue de l'esprit ou une construction intellectuelle : c'est ce que nous constatons au quotidien, dans tous les domaines de notre vie : agriculture (intensive et phytosanitaire plutôt que raisonnée et locale), transports (développement échevelé du transport aérien grâce à une sous-taxation du kérosène, développement infernal du transport routier), urbanisme (extension des banlieues rendant l'usage de la voiture individuelle quasi-obligatoire pour se ravitailler et... aller au travail), industrie (généralisation des produits manufacturés marqués au sceau de l'obsolescence programmée), médecine (surconsommation de médicaments et de soins coûteux, avec les conséquences que l'on sait sur notre santé et sur nos régimes sociaux), combien d'autres exemples ... ?

Tout cela au nom d'une seule foi : vendre, vendre, vendre, pour être toujours plus riche...
Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #35 le: 21 Mars 2019 à 13:19 »
RépondreRépondre

Si, un autre exemple : la Nouvelle Zélande va interdire la vente des fusils d'assaut et des armes semi-automatiques, ainsi que des chargeurs de grande capacité. Parce que le tueur de Christchurch a pu se procurer ces armes en toute légalité. A quoi sert d'autoriser la vente de telles armes dans un pays réputé pour sa (relative) tranquillité ? Réponse : ça permet aux industriels et aux actionnaires de s'enrichir ! Et tant pis pour les dommages collatéraux.
Cerise sur le gâteau : les armes actuellement en circulation seront rachetées par l'Etat néo-zélandais (il faut entendre, les contribuables...) pour une valeur estimée à un maximum de 120 millions d'euros.

Je le maintiens : le libéralisme porte sa mort (et la nôtre) en lui.
Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #36 le: 26 Mars 2019 à 12:58 »
RépondreRépondre

Quand Jean Ferrat chantait "ma France", il nous rappelait qu'elle est , aussi, "celle dont monsieur Thiers a dit qu'on la fusille". N'oublions pas ce que fut le conflit insurrection/répression et imaginons les drames que provoquerait le recours à l'armée :
         - Nos soldats, sans formation, ni équipements appropriés seraient exposés à des violences,
          -Des civils seraient exposés à une éventuelle ouverture de feu.
Tout doit être fait pour éviter que se reproduisent les horreurs d'une nouvelle "semaine sanglante". Le grand débat peut être une occasion de mettre fin à des violences que la violence n'arrêtera pas. Pour cela il faut une analyse objective et sans tabou des propositions recueillies puis des suites rapides et appropriées.
A ce jour :
           - un doute : que sont devenues les sept propositions recueillies par Mme la secrétaire d'Etat?
           - une avancée : la synthèse des quatre réunions ifoises est  publiée sur le site de la ville.
« Dernière édition: 27 Mars 2019 à 11:57 par andre talpied » Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #37 le: 27 Mars 2019 à 14:46 »
RépondreRépondre

A mon avis, on peut émettre l'hypothèse que les personnes violentes dans les manifestations des Gilets jaunes sont mues par des motivations diverses :
1. ce sont des Gilets jaunes sincères, qui dérapent, y compris en réponse à des violences policières ;
2. ce sont des Gilets jaunes sincères qui estiment que la violence est une des réponses à apporter à la situation (la leur, celle du pays, du monde, ...) ;
3. ce sont des personnes commanditées pour discréditer le mouvement ;
4. ce sont des délinquants purs et simples, qui profitent du chaos pour casser et/ou piller ;
5. ce sont des personnes mues par un mélange de ces différentes motivations

Je suis absolument persuadé que la discussion, fondement de toute démocratie, permet d'éviter la majorité des violences, quel que soit le cadre considéré. Mais tout le monde voit que certaines des motivations énoncées ci-dessus sont imperméables à la discussion, la 3è particulièrement.

Je pense également que TOUTES ces violences, et l'ensemble du mouvement qu'elles émaillent, sont dues à l'incurie des gouvernements successifs et du modèle économique qu'ils n'ont pas souhaité remettre en cause. Tous ces beaux élus, toutes les jolies personnes sorties de nos plus prestigieuses écoles, qui se targuent par ailleurs de former l'élite (?) de la Nation, n'ont pas vu venir le ras-le-bol qui se traduit en ce moment, ou n'ont pas voulu le voir. Tous, hauts fonctionnaires, capitaines d'industrie, membres des cabinets ministériels, sont collectivement responsables de cette situation. "Gouverner, c'est prévoir"... Même dans la motivation n°4, la responsabilité de nos sociétés libérales est entière : c'est la misère qui créé la délinquance "ordinaire", celle dont il est question ici. Et c'est le goût du pouvoir et des richesses qui génère la délinquance en col blanc (fraude et exil fiscaux, délits d'initiés, conflits d'intérêts, notamment - cf l'affaire Kholer, qui rebondit aujourd'hui même).

La misère et le nombre de décès prématurés générés par ce modèle économique (75000 morts dus au tabac, 49000 dus à l'alcool, 48000 morts dus à la pollution, par an, en France) sont la première violence commise à l'encontre des femmes et des hommes de bonne volonté. Et nous pourrions citer, à l'échelle planétaire, les innombrables victimes dues aux mêmes causes, ou dues à l'extrême pauvreté empêchant l'accès aux soins. On arrive allègrement à des résultats à 6 chiffres. Alors, l'incendie du Fouquet's.... même si c'est regrettable...

Quant au risque d'une nouvelle Semaine sanglante, (6 000 à 30 000 morts, tués au combat ou fusillés, 43 000 prisonniers) heureusement, nous en sommes loin. Différence de degré, si ce n'est de nature.

Ceci n'empêche pas la plus grande vigilance, je vous rejoins absolument.
« Dernière édition: 28 Mars 2019 à 09:45 par Gilles GENEVIEVE » Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #38 le: 02 Avril 2019 à 17:47 »
RépondreRépondre

                     Dans la poursuite de ses mesures pour réduire le pouvoir d'achat  Fâché le gouvernement va autoriser l'augmentation du prix du kilowatt/heure de presque 6%.
                    Les perspectives à plus long terme ne sont pas plus réjouissantes. Le nucléaire est une industrie à coûts croissants (*) qui devra intégrer le dépassement de coût de l'EPR, le démantèlement des vieux réacteurs et la gestion des déchets (par optimisme j'ai exclu les conséquences d'un risque majeur).
                  Quand le citoyen reprendra-t-il en main la politique énergétique de notre pays? (*)

(*) ref : "Nucléaire une catastrophe française" par Erwan BENEZET octobre 2018 chez Fayard
Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #39 le: 05 Avril 2019 à 20:04 »
RépondreRépondre

Hélas, cher André, nous avons eu beau nous battre dès la fin des années 70, rien n'y a fait. Les puissances de l'argent ont été plus fortes. Car, une fois de plus, la nucléarisation de notre production d''électricité ressemble à un crime, pour nous, et les générations futures, si tant est que de nouvelles générations d'humains soient susceptibles d'éclore. (J'ai beau être écolo dans l'âme, j'ai du mal à m'inquiéter pour les cloportes, les cafards et les scorpions qui, seuls peut-être, survivront aux catastrophes qui semblent s'annoncer.)

La même question revient, encore et toujours : à qui profite ce crime ?
Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #40 le: 16 Avril 2019 à 09:49 »
RépondreRépondre

Le jour même, à l'heure même où M. Macron aurait dû apporter, dans une allocution télévisée, des indications sur les suites qu'il compte donner au "Grand débat national", la dramatique actualité concernant un pan majeur de notre mémoire collective vient lui apporter une réponse cinglante. Synchronicité ?
Nombreuses sont en effet, dès ce matin, les voix qui s'élèvent pour dénoncer le manque chronique des moyens alloués au patrimoine, à la culture, qui expliquent peut-être en partie l'incendie de Notre-Dame de Paris.
Fait étrange, encore, les premières fortunes de France débloquent allègrement des euros par dizaines, par centaines de millions... Il faut dire que, quand on est riche à dizaines de milliards, ce don (déductible à 60% des impôts), c'est bien peu.  L'équivalent de l'achat d'un robot de cuisine pour le commun des mortels. Achat non déductible, lui.

Quand aura-t-on compris ?

Pourquoi manque-t-on de moyens dans tout ce qui est du domaine public : santé, éducation, culture, équipements, ... ? Parce que l'argent est enfoui dans les poches de quelques centaines de nantis qui font tout pour le soustraire au fisc. L'argent qui a manqué pour protéger Notre-Dame est aux Bahamas...
« Dernière édition: 16 Avril 2019 à 10:17 par Gilles GENEVIEVE » Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #41 le: 17 Avril 2019 à 18:22 »
RépondreRépondre

Commentaire du patron du medef ce matin, à propos des polémiques entourant les dons des grandes fortunes pour la restauration de Notre-Dame : "Nous sommes à un moment d’union nationale. Les polémiques sont minables." Question : pourquoi cette "union nationale", tant vantée ces jours-ci, n'est-elle pas à l'oeuvre au quotidien ? Pour mémoire, ce ne sont pas moins de 60 milliards d'euros qui échappent aux finances publiques tous les ans, par le biais de l'optimisation, de la fraude et de l'évasion fiscales. Pour mémoire, "La rémunération d'un patron du CAC 40 s'est élevée en moyenne à plus de 5 millions d'euros en 2017. Une augmentation de 14% par rapport à 2016." C'est bien de donner 0.3% de son patrimoine le jour où brûle Notre-Dame de Paris. Mais ne pourrait-on attendre de ces ultra-riches, si prompts à mettre en avant les sentiments d'"union nationale", qu'ils fassent 100 fois plus, année après année, pour que les plus démunis, pour que les causes les plus nobles (santé, éducation, culture...) soient enfin défendus ? C'est ainsi que ces nantis montreraient leur volonté réelle d'oeuvrer pour l'"union nationale" ? Dans l'affaire, qui sont les plus minables ?
« Dernière édition: 17 Avril 2019 à 18:24 par Gilles GENEVIEVE » Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #42 le: 17 Avril 2019 à 19:05 »
RépondreRépondre

Et, dans la même veine :

"Victor Hugo remercie tous les généreux donateurs prêts à sauver Notre-Dame de Paris et leur propose de faire la même chose avec Les Misérables"

https://www.facebook.com/M.Mondialisation/photos/a.859326274083780/2677537768929279/?type=3&theater
Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #43 le: 18 Avril 2019 à 18:06 »
RépondreRépondre

Esméralda partageait le quotidien des miséreux de la cour des miracles.Elle fût accusée de sorcellerie!
Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #44 le: 27 Avril 2019 à 17:32 »
RépondreRépondre

                    Les synthèses, par "Opinion Way", des contributions sont accessibles sur le site officiel "Le Grand Débat National". On a recensé près de deux millions de contributions en ligne et dix mille réunions locales.
                  La lecture prend du temps, mais elle permet à chacun de confronter son ressenti aux suggestions d'une partie de nos compatriotes et aux orientations annoncées par le chef de l'Etat lors de sa conférence de presse.
Journalisée
Pages: 1 2 [3] 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

SimplePortal Classic 2.0.5