Ecouter cette page
 
Pages: 1 2 3 [4]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Grand débat national ?  (Lu 3860 fois) Envoyer par Email Ajouter aux favoris / Partager
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #45 le: 01 Mai 2019 à 11:30 »
RépondreRépondre

Pourriez-vous nous faire état de quelques points qui vous ont marqué, soit dans les demandes, soit dans la distance entre celles-ci et les réponses apportées par le Gouvernement ?
Journalisée
andre talpied
Membre
****
Hors ligne Hors ligne


« Répondre #46 le: 01 Mai 2019 à 17:28 »
RépondreRépondre

Ce grand débat qui a duré une centaine de jours et coûté 12 millions d'euros, ne peut être résumé en qqs mots. Je me limite à un des 4 thèmes : la transition écologique/énergétique.
 - à Ifs, 14 propositions ont été enregistrées (1) dont:
                   - le ferroutage,
                   - une alternative au glyphosate,
                  - des véhicules H² plus tôt qu'électriques (polluants à terme),
                  - la sortie du nucléaire selon un calendrier crédible et vérifiable,
                   - la suppression de la TVA sur les produits alimentaires bio.
 - au plan national, le problème environnemental a été identifié de la manière suivante:(2)
                   - pollution de l'air                                20%,
                   - dérèglements climatiques:             29%
                   - disparition de certaines espèces : 22%,
                   - autres (sans précision!!!!)                 29%
- dans sa conférence de presse, le Président a formulé 4 orientations. Pour ce qui concerne l'environnement, je relève :
                    - création de la convention citoyenne (150 citoyens tirés au sort) qui travaillera sur le sujet (transport, isolation, chauffage) en prévision de le soumettre au parlement,
                     - mise en place d'un conseil de défense écologique (premier ministre, ministres, grands opérateurs de l'Etat) présidé par le chef de l'Etat, pour prendre des choix stratégiques,
                   - défense, près de l'Europe,d'une taxe carbone aux frontières


A vous de juger :
                  - les ifois ont ils été réalistes? concrets? utopistes? représentatifs?.

(1) la liste complète est disponible sur le site de la ville
(2) Le grand débat national-synthèse. Opinion Way pour la mission
                 
Journalisée
Gilles GENEVIEVE
Membre
*****


Hors ligne Hors ligne

GG


« Répondre #47 le: 04 Mai 2019 à 01:00 »
RépondreRépondre

Nos institutions (un peu contraintes et forcées...) demandent enfin aux gens ce qu'ils pensent de la société dite démocratique dans laquelle ils vivent. Les demandes qui sont faites lors de cette consultation, dans le domaine de l'environnement sur lequel vous portez votre attention, correspondent à des revendications aussi vieilles que l'écologie politique. Je me souviens d'émissions de radio, sur France Inter, à la fin des années 70, où le regretté Haroun Tazieff, invité par Claude Villers, fustigeait déjà le transport routier qu'il qualifiait d'hérésie et argumentait en faveur du ferroutage. A la même époque, fleurissaient les autocollants rejetant l'énergie nucléaire, et on commençait à entendre sérieusement parler d'ONG environnementalistes, comme Greenpeace et son combat contre le nucléaire (échoué dans une large mesure) ou pour la protection des baleines et mammifères marins, qui a été plus réussi.
40 ans, et les mêmes thématiques, car, on le voit, rien n'est réglé. La question qui se pose est : pourquoi cet immobilisme ? Question subsidiaire : demander leur avis aux citoyens de façon un peu formelle, mais sous la contrainte comme ce fut le cas lors de ce Grand débat, est-il garant d'une avancée plus nette dans la satisfaction de ces revendications ? On sait dores et déjà que, dans le domaine fiscal ou institutionnel notamment, des demandes ont été écartées d'emblée par le pouvoir...
Wait and see !
En espérant que d'éventuelles avancées n'arriveront pas trop tard...

Donc utopie, non !
Et quand bien même !
Même si, comme le disait le regretté Léonard de Vinci, décédé voici un demi millénaire, "Quand on s'appuie sur les auteurs, on utilise sa mémoire, pas son intelligence", c'est pas mal de citer de temps en temps quelques grands anciens :
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisé. L'utopie d'hier peut devenir la réalité." (Théodore Monod)
ou encore
"Ce n'est pas l'utopie qui est dangereuse, car elle est indispensable à l'évolution. C'est le dogmatisme, que certains utilisent pour maintenir leur pouvoir, leurs prérogatives et leur dominance." (Henri Laborit)
Journalisée
Pages: 1 2 3 [4]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

SimplePortal Classic 2.0.5