Interact'Ifs

Interact'Ifs et vous => Messages a classer => Discussion démarrée par: andre talpied le 26 Juin 2020 à 14:55



Titre: remontons la bretelle
Posté par: andre talpied le 26 Juin 2020 à 14:55
                         Le tract de "Ifs pour tous" suggère d'attribuer à l'équipe 2008-2014 "un projet de bretelle autoroutière qui devait détruire une partie de la forêt"[/..[

                         Il suffit de relire le bulletin municipal de février 2011 pour rétablir le véritable déroulement des faits.:
 Trois solutions étaient proposées (voir Vivre à Ifs de juillet 2010). Un adjoint au maire a expliqué qu'il était possible de créer une voie sous le pont , ce qui épargne la forêt. Celles  et ceux qui ont assisté à la réunion du 17 juin 2010, à l'initiative de la municipalité,pour affirmer que "la forêt est intouchable". ne l'on pas oublié.

                         Les insinuations de ce genre nuisent à la crédibilité. Comparons , plus tôt les programmes, sans tomber dans une ornithologie douteuse. Beaucoup de nids ont été construits avant d'intéresser les  coucous.


Titre: Re : remontons la bretelle
Posté par: Xavier le 26 Juin 2020 à 19:29
Et comment peut-il savoir ce qui se passait à Ifs à cette époque là ?
Le maire actuel est arrivé en 2014 à Ifs, Trois mois avant l'élection, il ne savait même pas où se trouvait la mairie.
Ses enfants ont été scolarisés dans les écoles privées, il ne s'est jamais déplacé à vélo dans la ville..


Titre: Re : remontons la bretelle
Posté par: Gilles GENEVIEVE le 27 Juin 2020 à 09:04
Quant à parler de "bretelle d'autoroute" à Ifs, c'est une erreur de classification routière manifeste. Que des quidams se trompent, passe. Mais que le maire de la 3è commune d'une agglo de cette taille le fasse, voilà qui sent l'amateurisme à plein nez. Il n'y a pas d'autoroute à Ifs, mais un boulevard périphérique à 2 fois deux voies. Nuance. C'est ce qu'on appelle prendre des vessies pour des lanternes. Ou c'est volontaire, et c'est un mensonge pur et simple. Ou ça ne l'est pas, et c'est presque pire.